Guren ~ Le pétale sacré du Lotus Rouge

Lorsque le Divin disparaîtra, le ciel s'assombrira et l'Harmonie deviendra Chaos...Qui à Guren se souvenait de cette antique prophétie ? Et pourtant...
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -17%
Manette Xbox Series sans fil nouvelle ...
Voir le deal
49.99 €

 

 Les portes de la ville

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Game Master
Maître du Jeu
Game Master

Masculin Messages : 228
Date d'inscription : 13/09/2017

Feuille de personnage
Barre de vie:
Les portes de la ville Left_bar_bleue100/100Les portes de la ville Empty_bar_bleue  (100/100)

Les portes de la ville Empty
MessageSujet: Les portes de la ville   Les portes de la ville Icon_minitimeMar 19 Sep - 4:07

Bien que le village ne soit pas très grand, les grandes arches encadrant les portes étaient impressionnantes. Les pierres étaient visibles, et le bois semblait si lourd, mais si vieux...Par instant, il aurait semblé qu'il pouvait parler, gardant en lui toutes les mémoires du passé...

C'est ici que tout commence.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.rpg-guren.com
Rosae

Rosae

Masculin Messages : 69
Date d'inscription : 18/09/2017
Localisation : Edhenys

Feuille de personnage
Barre de vie:
Les portes de la ville Left_bar_bleue100/100Les portes de la ville Empty_bar_bleue  (100/100)

Les portes de la ville Empty
MessageSujet: Re: Les portes de la ville   Les portes de la ville Icon_minitimeVen 15 Déc - 22:18

"Helaya. Pfu."

Je m'arrêtai un instant devant les portes imposantes de la petite ville qui se dressait devant moi et posai une main sur ma hanche. Pittoresque mais solide, cette entrée ne m'inspirait rien de bien flatteur. Mes pas m'avaient conduit bien loin de ma cité...et ceci se voyait. Vraiment. La noblesse et les roses ont laissé place à ce bourg de...paysans ?

"Hey, bougez de là, attention !"

Un sursaut, je me retrouvai sur le côté de la route, manquant d'être percuté par une charrette folle, transportant dieu sait quoi dans des tonneaux flétris. Certainement du vinaigre qu'ils devaient appeler ici "grand cru". Je riais intérieurement jusqu'à ce que mon regard se pose sur le bas de ma veste et mon pantalon. De...De la boue ! Ce mufle...De conducteur...A osé...Ruiner...Ma tenue ! De plus, je l'entendais pester au loin :

"On n'a pas idée de bloquer le passage comme ça, non ! 'Sont marteaux ces étrangers !"

D'une colère froide, je m'apprêtai à le suivre afin de lui exprimer mon ressenti à son égard, mais je fus stoppé par la vision d'un panneau d'affichage maladroitement planté d'un côté de la porte. Même ceci, ils n'étaient pas capable de le faire correctement, tss...
Rictus aux lèvres, je me dis qu'il était certainement...édifiant...de lire ce que ces rustres pouvaient bien afficher. J'étais déjà bien surpris qu'ils sachent écrire ! Une chèvre perdue, peut-être ? Un nain qui aurait égaré sa jambe de bois ? Oh non ! Je sais ! Un villageois serait par hasard tombé sur un morceau de savon et, pris de panique, il demanderait à quelqu'un de l'analyser pour savoir de quoi il s'agissait !
Mon sourire s'effaçait et mon regard s'assombrissait en voyant épinglé ce parchemin qui recouvrait tous les autres. Un message de notre Roi...Le pétale de Notre Lotus Sacré avait disparu, et la menace du chaos était présente, oppressante...Il fallait agir, le retrouver, et ainsi, il invitait chaque personne du Royaume à partir à sa recherche afin d'éviter le pire, et de sauvegarder à jamais l'Harmonie.
Ahaa...Shandelia était un roi magnifique, noble et délicat comme il n'y en a plus...Mais ce qu'il semblait exagérer ! Cela va, cela va, il va la retrouver sa fleur. Enfin...Si de manière infortuite je croisais ce pétale en cherchant MA fleur, peut-être pourrais-je le lui rendre...C'est toujours utile d'être dans les bons papiers du Souverain. Je me souvenais de tant de réceptions au manoir, aah c'était d'un ennui...Mère adorait cela.

"Les apparences, mon cher, les apparences !"

S'ils pouvaient voir ce qu'il se cache derrière certaines d'entre elles...
Un Nain boiteux passa à côté de moi, je pouffai. Finalement, une belle apparence, ce n'est pas si mal ! De toute évidence, mon Nain imaginaire avait retrouvé sa jambe de bois !
...Ceci dit, si ce pétale était si magique, il pourrait également être intéressant de le posséder, peut-être pourrait-il me conduire à Lui...

Bon. Ce n'est pas que je m'ennuie, mais la nuit commençait à tomber...J'aimais la nuit, elle m'enveloppait, me comprenait...Mais quelque chose me disait qu'ici, ce n'était guère la même ambiance que dans ma ville natale...Il me fallait trouver une auberge dans ce...village...

Sans conviction, je m'engouffrai dans les ruelles.

(Les ruelles)
Revenir en haut Aller en bas
Ko' Baasha-Ra
Conteuse
Ko' Baasha-Ra

Messages : 65
Date d'inscription : 20/09/2017
Localisation : Sahmel

Feuille de personnage
Barre de vie:
Les portes de la ville Left_bar_bleue100/100Les portes de la ville Empty_bar_bleue  (100/100)

Les portes de la ville Empty
MessageSujet: Re: Les portes de la ville   Les portes de la ville Icon_minitimeSam 16 Déc - 2:16

Le ciel se parait de gris, quand les derniers rayons de soleil disparurent, couronnés de rose. Je n'avais jamais pu observer de tels monument, les sédentaires avaient, décidément, de bien étranges coutumes. Les pierres transpiraient encore de chaleur diurne. Ils semblaient vouer aux minéraux un bien étrange culte. Sinon, pourquoi en avoir couvert leur sol? C'était bien trop bruyant pour marcher, et leur cité en semblait couverte.
J'aurais aimé arpenter leurs ruelles sous la pâleur de la lune, afin d'observer un peu plus leur manière de vivre. Cependant je ne souhaitais pour rien au monde entendre encore le bruit de mes sabots sur le pavé sec.
Une étrange silhouette venait de s'engouffrer dans la ville. Par Tanjii! Ce qu'ils pouvaient être lents! Un peuple qui marche! Pas un peuple qui piétine! Quelle était donc cette idée saugrenue de se porter sur deux jambes? Pourquoi avoir de s longs membres pour en user si mal? Ma réflexion se stoppa net lorsque mes yeux se posèrent sur un étrange panneau.
Pourquoi parlaient-ils ainsi? C'est ridicule. S'il vous faut narrez sur la pierre ou le bois, faites le donc avec des dessins! Et parlez donc avec votre corps. C'est pour cela que nous avons une voix!
On n'entends rien dans votre langage.

Malgré l'obscurité, je parvenais à lire l'écriteau en palpant les gravures de mes doigts.
"Avis à tous les citoyens. Votre Roi Shandelia requiert votre aide.
Une récompense sera offerte à celui ou celle qui rapportera à sa majesté, son précieux pétale"
Ces bipèdes, ont, décidément, une manière bien singulière de s'exprimer.
Notre Roi? Très peu pour moi! Je ne suis le sujet de personne! Et un pétale? En quoi, par Jez'Aar, un pétale pouvait-il tant perturber ce monarque?
Décidément, ils étaient tous bien étranges. J'avais croisé la route de peu de bipèdes. Mais tous semblaient singuliers.

J'en avais déjàa assez de ce peuple loufoque. Le bruit de mes pas m'empêchait de penser, alors, après une longue hésitation, j'abdiquais, et passais sous l'arche minérale sans savoir où mes sabots me guideraient cette fois.

(Les ruelles)[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Celeenya



Messages : 43
Date d'inscription : 23/09/2017

Feuille de personnage
Barre de vie:
Les portes de la ville Left_bar_bleue100/100Les portes de la ville Empty_bar_bleue  (100/100)

Les portes de la ville Empty
MessageSujet: Re: Les portes de la ville   Les portes de la ville Icon_minitimeJeu 21 Déc - 6:47

Helaya...enfin, j'ai cru ne jamais arriver, je ne pensais pas que la ville était si loin.
Non mais quel est l'idiot aussi, qui n'a pas pensé à indiquer les distances sur les panneaux, ou dire "c'est par ici, mais vous pouvez toujours marcher"

Enfin, c'était fini...j'allais enfin avoir une vraie nuit, dans un vrai lit, le bonheur !

Les portes étaient géantes comparées a ma ville natale, et les amas des trois maisons croisées sur mon chemin n'avaient tout simplement pas de portes et murs pour les protéger des brigands extérieurs.

Le soleil avait depuis quelques minutes disparu à l'horizon, laissant un ciel encre et les étoiles plus visibles. Les gardes criaient que les portes allaient fermer, pourtant il y avait encore du monde qui se pressaient, se poussaient, genre on va leur claquer la porte dans le nez...des marchands avec leur charrettes, des femmes et leur panier, même un chasseur ramenant un gros cerf, sûrement pour en tirer un bon prix pour son cuir ou sa viande. Ahhh de la viande, il faudra que je mange quelque chose plus tard.
Quelques annonces, sur le côté des portes de bois usés, attirèrent mon attention...personne devant, un fermier cherchait une aide, un chat perdu...et à mon avis il reviendra pas vu la date, et ohhhh le Roi Shandelia, qui mets son parchemin sur la moitié des autres....cet homme était si beau, si intelligent et si délicat, mon dieu quel ange, que pouvait il bien avoir comme problème ?

Je parcourue l'annonce en travers...
Le...pétale....du Lotus...rouge...avait disparu....disparu quoi ?? Non, mais comment est ce qu'il a pu paumer un truc aussi précieux ?! C'est un moulin son château ? ><

Le pétale du lotus rouge...effectivement, si il a disparu c'est la merde...j'en avais entendu parler, il paraît que grâce à lui le monde vivait en harmonie, enfin il l'est encore. Et apparement personne ne s'inquiète...Hey ça veut dire qu'il est magique !

Peut être que si je le trouve il exaucera mon souhait ? Comme une lampe magique ! Après tout il apporte la paix pourquoi pas un vœu ? Mmh...pour que notre Roi nous demande de l'aide, c'est que ça doit quand même être grave...

En attendant, je rabaissa un peu ma capuche et m'engouffra dans les ruelles sombres et mouvementées de la ville.

Les ruelles
Revenir en haut Aller en bas
Rosae

Rosae

Masculin Messages : 69
Date d'inscription : 18/09/2017
Localisation : Edhenys

Feuille de personnage
Barre de vie:
Les portes de la ville Left_bar_bleue100/100Les portes de la ville Empty_bar_bleue  (100/100)

Les portes de la ville Empty
MessageSujet: Re: Les portes de la ville   Les portes de la ville Icon_minitimeVen 22 Déc - 7:01

(Les ruelles)

Je passai sous ces grandes arches en bois, sous lesquelles il y avait toujours foule. Par expérience, je m'écartai, évitant ainsi de me faire percuter par tel ou tel badaud. Il me restait encore quelques traces de boue sur ma tenue, et c'était ainsi bien suffisant !
Parmi la foule, un étrange individu capé. Et bien...La population ne s'arrangeait pas, ici...

Je jetai un dernier coup d'oeil au panneau d'affichage, et lui tirai subitement la langue. Débrouille-toi, Shandelia ! Chacun ses problèmes ! Essaie de retrouver mon mage et nous verrons si je retrouve ton pétale ! Il n'y a pas de raison que ce ne soit que dans un seul sens !
Je secouai la tête, il fallait vraiment que je dorme, je n'étais plus dans mon état normal. Je vis un petit chemin me semblant agréable, et je décidai d'y faire un tour. Peut-être à ses alentours trouverais-je de quoi me poser un instant...

(Le chemin fleuri)
Revenir en haut Aller en bas
Ko' Baasha-Ra
Conteuse
Ko' Baasha-Ra

Messages : 65
Date d'inscription : 20/09/2017
Localisation : Sahmel

Feuille de personnage
Barre de vie:
Les portes de la ville Left_bar_bleue100/100Les portes de la ville Empty_bar_bleue  (100/100)

Les portes de la ville Empty
MessageSujet: Re: Les portes de la ville   Les portes de la ville Icon_minitimeVen 22 Déc - 7:29

(Les ruelles)
Vous devriez prendre plus soin de vos arrière mon sir. Il serait bien aisé pour une troupe de malfaiteur, de vous soulager d'une bourse. Surtout à proximité d'une telle agglomération. Ceci dit, il n'y avait pas grand chose à craindre des nains. Un bon tiers salivait déjà sur le sol pavé de la ville à cuver leur vin et les autres étaient bien trop occupés à imbiber leur fourrure dans leurs choppes mousseuses qu'à penser détrousser un passants mélancolique. Là n'était pas une mauvaise chose.

Qu'il me plaisait de sentir mes sabots s'enfoncer dans la terre meuble qui épousait mon pas en dévorant le bruit sec de mes sabots.

Je m'engouffrais donc un peu plus discrètement sur la route terreuse un peu plus adaptée à mon pas sourd et dynamique en espérant pouvoir converser avec mon compagnon de tablée.

Le chemin fleuri

_________________
Les portes de la ville Tewh
Revenir en haut Aller en bas
Khalyra

Khalyra

Masculin Messages : 36
Date d'inscription : 24/09/2017
Localisation : Neïa Mojimi

Feuille de personnage
Barre de vie:
Les portes de la ville Left_bar_bleue100/100Les portes de la ville Empty_bar_bleue  (100/100)

Les portes de la ville Empty
MessageSujet: Re: Les portes de la ville   Les portes de la ville Icon_minitimeMer 27 Déc - 11:26

"Bon sang de saletés d'orties de..."

Oui, d'accord, j'étais peut-être légèrement agacé. Je savais que mes jambes me guideraient dans la bonne direction...Ah ! Elle était bien bonne, celle-là ! Il y a des jours où j'avalerais bien une potion de gifles. Qu'est-ce qui m'a pris...Jamais sorti de mon village et d'un coup, hop ! Partons seul, comme ça, sur un coup de tête, quelle bonne idée.
Tandis que je frottais légèrement ma peau pour la soulager, je lançai un regard plein de haine à mes agresseurs aux allures mentholées. Si vert et pourtant si fourbe. C'est comme si un lutin si accueillant vous attaquait ! Traîtres. Mmh ? Oui je suis herboriste, et alors ? Non, je n'ai pas dit que je détestais les orties, j'ai simplement une aversion pour elles. Oh, hey ! Un tavernier n'est pas obligé d'aimer absolument tous les plats, si ? Et bien moi, c'est pareil. J'ai mes préférences en matière de plantes, et concernant les orties, je les préfère en onguent, ou à défaut en salade. Je suis possessif : mon corps m'appartient et je refuse qu'elles flirtent avec pour le couvrir de leur amour. Ffff !
Je les regardais avec tant de méfiance, sans voir devant moi, que je manquais de peu de me faire arrêter net par un panneau d'affichage. Blablabla les Nains, oui, on s'en fiche...Ah ! Comment ai-je pu la manquer ! Je voyais accrochée une note de notre Roi vénéré, nous demandant de l'aider à retrouver son pétale d'harmonie. Enfin ! Enfin un endroit où l'on parlait de Shandelia ! J'avais l'impression d'avoir inventé cette légende. Ah si si, je vous assure. A marcher pendant des jours et des jours, en demandant aux gens s'ils sont au courant de ce qu'il se passe et pour seule réponse un regard de merlan frit, et alors, bien aviné, le merlan, c'était à se poser des questions.
Je levais la tête vers la grande arche qui encadraient les lourdes portes en bois, ouvertes. C'était pittoresque, et donc charmant. Je posai mes mains sur le bois et remerciai le chêne d'avoir accepté de se sacrifier pour le bien de notre communauté. Grâce à lui, des centaines, peut-être plus ? De personnes étaient protégées. Merci ami chêne. Tu resteras à jamais le plus Grand.

Soulagé d'avoir enfin de potentiels interlocuteurs, je m'engouffrais le pas joyeux dans les ruelles.

(Les ruelles)
Revenir en haut Aller en bas
Khalyra

Khalyra

Masculin Messages : 36
Date d'inscription : 24/09/2017
Localisation : Neïa Mojimi

Feuille de personnage
Barre de vie:
Les portes de la ville Left_bar_bleue100/100Les portes de la ville Empty_bar_bleue  (100/100)

Les portes de la ville Empty
MessageSujet: Re: Les portes de la ville   Les portes de la ville Icon_minitimeSam 13 Jan - 22:26

(Les ruelles)

Ces portes étaient définitivement impressionnantes ! Ils devaient beaucoup tenir à leur petite ville, je me demandais s'il y avait beaucoup d'attaques pour avoir besoin de telle protection. Braves arbres coupés pour le bien et la sûreté des humanoïdes...La nature était vraiment notre meilleure amie, j'espérais que les constructeurs ont remercié ces chênes comme il se doit ! Il y a d'ailleurs bien longtemps que je n'ai pas construit d'abri à écureuils ! Si, ils aiment s'y blottir, et lorsqu'ils se font "chasser" de leur maison lorsque l'arbre est coupé, ils sont heureux de pouvoir s'y réfugier. Vous savez ce que j'aime le plus chez ces animaux ? Non, ce n'est pas leur pelage soyeux ou leur queue touffue, ravissants au demeurant, ce sont leurs petites pattes. Ils étaient d'une telle habilité ! Ils tournaient leurs noisettes en tous sens avec une rapidité et une dextérité que je leur enviais. Si seulement je pouvais être aussi véloce en préparant mes potions. Si j'essayais d'être aussi vif qu'eux, ce serait un coup de faire un tricot de mes doigts et de tout renverser, quelle perte ! Un jour, je saurai faire une potion de métamorphe....Mais je n'en suis pas encore là, je crois que je n'ai pas encore atteint ce niveau ! Comment ça, c'est une évidence ? Je ne vous permets pas, vous ne m'avez encore jamais vu à l'oeuvre ! Gougnafiers !
Ffff j'en ai assez entendu. Je préfère me préoccuper du beau chemin serpentant devant moi...

(Le chemin fleuri)
Revenir en haut Aller en bas
Meito
Conteur
Meito

Masculin Messages : 29
Date d'inscription : 14/09/2017
Localisation : Avec les autres

Feuille de personnage
Barre de vie:
Les portes de la ville Left_bar_bleue100/100Les portes de la ville Empty_bar_bleue  (100/100)

Les portes de la ville Empty
MessageSujet: Re: Les portes de la ville   Les portes de la ville Icon_minitimeSam 29 Aoû - 23:18

Mes oreilles étaient basses et ma queue collait mes jambes de tout son long...J'ai peur ! Pourquoi y a-t-il tant d'agitation par ici...?
Ah, je crois apercevoir au loin ce qui ressemble à des portes, mais version pour géants...Alors n'est-ce pas un foyer ? Quand quelqu'un pourra-t-il m'accueillir ? Je rêve d'un coussin confortable et d'un bol de lait tiède, j'en raffolais ! Mon maître était toujours tellement adorable avec moi, je voudrais que ce soit un cauchemar, me réveiller dans cette chambre que j'aimais tant et ne plus devoir traîner mes pat...pieds usés je ne sais où. Je suis fatigué, moi qui dors si peu...
A pas de chat, j'avançais prudemment en restant sur le bas côté. Les gens ne semblaient pas trop civilisés par ici...L'on m'avait déjà marché sur la queue plusieurs fois. Bougres de maladroits ! C'est fragile, une queue, on n'en a qu'une ! Déjà qu'elle n'a été brossée par personne depuis des jours...
J'ai peur. J'approche de ces grandes portes. J'ai peur, j'ai peur. Où est-ce que je suis, pourquoi...Des panneaux, il y aura peut-être une carte ? Ah et bien non. Le roi que mon maître adorait a perdu un pétale. Chacun ses priorités...Ceci dit, si je lui retrouvais, peut-être pourrait-il m'offrir un foyer ? Ou mieux, me ramener mon maître ? Allez, allons chasser le pétale !
...Où est-ce que je suis...J'ai peur !

(Les ruelles)

_________________
Les portes de la ville 200826051740318725
Revenir en haut Aller en bas
Meito
Conteur
Meito

Masculin Messages : 29
Date d'inscription : 14/09/2017
Localisation : Avec les autres

Feuille de personnage
Barre de vie:
Les portes de la ville Left_bar_bleue100/100Les portes de la ville Empty_bar_bleue  (100/100)

Les portes de la ville Empty
MessageSujet: Re: Les portes de la ville   Les portes de la ville Icon_minitimeDim 30 Aoû - 15:40

(Les ruelles)

Vite, vite, vite, fuyons !!!
Le chemin que je voyais au loin me semblait nettement plus accueillant...

(Le chemin fleuri)

_________________
Les portes de la ville 200826051740318725
Revenir en haut Aller en bas
Celeenya



Messages : 43
Date d'inscription : 23/09/2017

Feuille de personnage
Barre de vie:
Les portes de la ville Left_bar_bleue100/100Les portes de la ville Empty_bar_bleue  (100/100)

Les portes de la ville Empty
MessageSujet: Re: Les portes de la ville   Les portes de la ville Icon_minitimeDim 30 Aoû - 17:57

(Les ruelles)

Les rayons du soleil s’écrasaient sur l’arche des portes de la ville. Elles étaient déjà ouvertes, deux gardes de bonne constitution postés de chaque côté montait la garde. Ils servaient aussi à renseigner les gens.

Un, d’ailleurs, était en grande discussion avec un vagabond, des brides qui me parvenait, il cherchait la récompense liée à une affichette du tableau des avis.
Il avait dû l’arracher car les coins étaient ciselé et il la secouait vivement sous le nez du garde... quelle patience, je lui aurais déjà fait manger son parchemin !

Ne pas s’en mêler... de toute façon un garde...*frisson* ah la la, ce n’est pas la grande amitié, les rares fois où j’ai eu affaire à eux c’était pour me courir après car soit disant que j’avais subtilisé quelques vivres. Moi ? M’accuser moi ? Je n’étais pas la seule, tout le monde vole pour manger ! Et quand je peux je paie, c’est honnête quand même...non ?

Bon....la carte, un plan, un dessin, n’importe quoi qui pourrait me dire où est cette fichue capitale.
Je tournais, le panneau, mais oui, le panneau !

Alors voyons voir, il fallait d’après cette carte se diriger vers le chemin fleuri

(Le chemin fleuri)
Revenir en haut Aller en bas
Du Clan de Lesath



Féminin Messages : 24
Date d'inscription : 30/08/2020
Localisation : Loin de son clan

Feuille de personnage
Barre de vie:
Les portes de la ville Left_bar_bleue100/100Les portes de la ville Empty_bar_bleue  (100/100)

Les portes de la ville Empty
MessageSujet: Re: Les portes de la ville   Les portes de la ville Icon_minitimeLun 31 Aoû - 22:08

Le troisième oeil percé de Morgana.

Mon pas épuisé ne me portait presque plus, j'avais jeté mes bottes qui ne m'étaient plus d'aucune utilité après avoir perdu la semelle. Cela faisait des jours que mes pieds nus et écorchés foulaient la terre battue. J'avais presque été soulagée en franchissant les frontières du printemps. J'avais pensé me rendre à Jesthia, mais je savais ma carcasse trop fourbue pour cela. Le sang coagulé ne parvenait pas à sécher tout à fait et les plaies qui se réouvraient à chaque foulée ne laissaient pas mon épiderme cicatriser.

Quel idée m'avait encore une fois traversé l'esprit... Je réajustais encore une fois ma capuche sur mon front et baissais la tête.
Le dernier malheureux brigand qui avait essayé de me détrousser n'avait donc pas menti. Quand bien même, s'il l'avait fait; je n'aurais plus été en capacité de lui arracher sa langue. Les morts n'en ont de toute façon plus besoin.

Notre roi avait perdu un bien précieux... Cela tombait à point nommé. Je n'avais pas jeté mon dévolu sur une épreuve de cette ampleur, mais cela n'en était que mieux. Un tel trésor n'offrirait à mon clan que les plus grands honneurs.

Les quelques voyageurs qui se pressaient sous l'arche s'écartaient par crainte. On ne fait pas confiance à qui cache son visage, et aux haillons en lambeaux qui accueillent l'air ambiant quelque soit la saison.

Je soupesais ma bourse. Avec les cinq pièces que m'avaient accordé les miens et les cadavres que j'avais soulagé de leur or dans le processus, j'avais certainement assez pour me procurer des armes.

Mon estomac désespérément creux gronda et me ramena dans la réalité.

... Et un repas. Le dernier lapin que j'avais écorché remontait à deux jours désormais et je n'avais pas eu le loisir d'égorger une autre proie depuis. Eh bien, j'avais certainement une longue route, un peu de repos ne serait pas détestable...

Je lissais mes gantelets dépareillés qui dissimulaient mes mains noires.
Qu'ils regardent ces imbéciles haissables... Tant que leurs yeux écoeurés le peuvent encore..
Revenir en haut Aller en bas
Celeenya



Messages : 43
Date d'inscription : 23/09/2017

Feuille de personnage
Barre de vie:
Les portes de la ville Left_bar_bleue100/100Les portes de la ville Empty_bar_bleue  (100/100)

Les portes de la ville Empty
MessageSujet: Re: Les portes de la ville   Les portes de la ville Icon_minitimeMar 1 Sep - 21:01

(Le chemin fleuri)

Je préféra me retirer vers les portes de la ville, le temps que cette troupe se barre de mon chemin. Non mais, monopoliser mon chemin vers mon destin et la résurrection de mon aimé...

Je ne cherchais pas la bagarre la plupart du temps, mais au quel cas, je savais manier la dague, même si j’étais plus à l’aise à griffes nues et esquive ...mais quatre...impossible...

Mon regard fut attiré par une sœur de capuche, tiens, elle aussi avait fuit ? Avait pris son indépendance en douce ? Une criminelle ? Un mage !!!! Je dois savoir.

Je n’avais plus besoin de la mienne vu le temps écoulé depuis ma desertion de la troupe, mais c’était tellement pratique. On était comme un fantôme, on te voit mais personne ne saurait te décrire...

Elle avait des pieds dans un état, encore un peu et c’était les os qui marcheraient....ça me toucha, nous autres acrobates, les pieds on sait à quel point c’est important...et vital ! Sacrilège de les négliger ! et les mains aussi, mais avec ces gants à la dernière mode impossible de voir... celle là ne devait pas connaître les codes humains, comme ça personne ne voudra lui accorder le moindre regard ni le moindre soin...

Je me décida d’approcher pour lui proposer des bander ses pieds, cela la soulagera le temps qu’il faut « hey ! Interpelais-je, la capuche, veux tu un peu d’aide pour bander tes pieds ? »

Je sais que c’est pas poli, et on s’en fiche un peu là, mais elle ne pourra pas m’ignorer
Revenir en haut Aller en bas
Du Clan de Lesath



Féminin Messages : 24
Date d'inscription : 30/08/2020
Localisation : Loin de son clan

Feuille de personnage
Barre de vie:
Les portes de la ville Left_bar_bleue100/100Les portes de la ville Empty_bar_bleue  (100/100)

Les portes de la ville Empty
MessageSujet: Re: Les portes de la ville   Les portes de la ville Icon_minitimeVen 4 Sep - 2:37

La... Capuche? La voix était si forte que j'avais immédiatement cherché à en localiser la provenance. Une femme, Féral si j'en croyais sa physionomie. Je n'en avais pas rencontré depuis ce qui me semblait une éternité.
Je la détaillais assez discrètement pour ne pas l'inquiéter ou installer un malaise, son souffle était légèrement court, sifflant et ses muscles tressaillaient sous sa peau. Elle avait couru, certainement, ou eu une frayeur particulièrement éprouvante.

J'enregistrais enfin la fin de sa phrase à l'instant où mon regard glissa jusqu'à ses jambes: Bander... Mes pieds? J'avais peine à feindre la neutralité. Jusqu'ici, les vivants dont j'avais croisé la route n’avaient eu d'autres intentions que celle de me soulager de mon or, ou de ma vie pour les plus... Prétentieux.

J'examinais succinctement la situation;

Elle était armée, agile, réactive et certainement bonne combattante, au corps à corps qui plus était. Quoi qu'il arrive, si elle devait essayer quelque chose, alors je pourrais au moins me défendre.

Je hochais ostensiblement la tête et me rapprochais tranquillement pour ne pas l'effrayer. Si elle fuyait en croisant mon regard, alors, je saurais à quoi m'en tenir concernant ceux au cœur du continent.

Nos sorcières sont isolées par nature pour que nous nous consacrions à notre apprentissage sans... Distractions. Et saisi soigner notre peuple avec l'impartialité la plus totale.
Je n'avais pas besoin de m'en faire une quelconque compagne ou consœur.  
Mais après tout, une alliée... Pourquoi pas. Je pourrais certainement le tolérer.
Revenir en haut Aller en bas
Celeenya



Messages : 43
Date d'inscription : 23/09/2017

Feuille de personnage
Barre de vie:
Les portes de la ville Left_bar_bleue100/100Les portes de la ville Empty_bar_bleue  (100/100)

Les portes de la ville Empty
MessageSujet: Re: Les portes de la ville   Les portes de la ville Icon_minitimeDim 6 Sep - 4:26

Ah ? Elle s’est reconnu !
En même temps, c’était logique, je la visais un peu, et j’imagine qu’elle a dû sentir mon regard sur elle.
J’eu l’impression qu’elle hésitait, mais finalement s’approcha. Doucement, j’imagine que soit je lui fais peur, soit elle a vraiment mal...

Des yeux noirs obsidiennes, je frisonna, ce genre de yeux dont on ne voit pas toujours les émotions, c’était malaisant et fascinant, une impression de se perdre dans le vide sidéral...

Arrivée à sa hauteur, je m’assis par terre et posa son pied sur mon genou avant de nettoyer et sortir une longue bande de tissus.
Je l’enroula, il fallait que se soit bien serré mais pas trop, le sang devait circuler...puis le deuxième
Ça ne résistera pas au voyage et chemins caillouteux, mais sur les pavés de la ville si, et ça la soulagera.

Je me releva et lui sourit « Ça fera l’affaire le temps de cicatriser »
Revenir en haut Aller en bas
Du Clan de Lesath



Féminin Messages : 24
Date d'inscription : 30/08/2020
Localisation : Loin de son clan

Feuille de personnage
Barre de vie:
Les portes de la ville Left_bar_bleue100/100Les portes de la ville Empty_bar_bleue  (100/100)

Les portes de la ville Empty
MessageSujet: Re: Les portes de la ville   Les portes de la ville Icon_minitimeMar 8 Sep - 4:40

La fille s'était agenouillée. Immédiatement. C'était... Inattendu. J'aurais pu briser sa nuque, la jeter sur le sol et lui trancher la gorge à la moindre inattention. Et elle s'était juste... Agenouillée sur le sol, à ma merci.
J'étais beaucoup, trop choquée pour réagir. Qui étaient ces gens? Comment pouvait-on se présenter aussi... Vulnérable à des inconnus? Comment pouvait-on se méfier aussi peu? Elle pouvait certainement avoir confiance en ses capacités, mais j'aurais pu la briser en un battement de cœur.

J'étais trop abasourdie pour réaliser pleinement ses soins, c'est seulement à l'instant où les bandages avaient été achevés que je réalisais enfin combien mes membres étaient douloureux. C'était plus sourds et moins désagréable, alors enfin je comprenais combien j'avais souffert.
J'avais peut-être émis un léger soupir de soulagement en prenant à nouveau appui sur mes jambes fermes. Je ne le savais pas vraiment. Le comportement de cette femme était bien trop étrange. Elle ne se souciait pas assez de sa sécurité. Je la soupçonnais de vouloir endormir mon attention pour mieux me poignarder dans le dos. On use trop facilement de ces ruses. Je me contentais d'un hochement de tête silencieux et d'un léger sourire entendu en lui tendant la main pour l'aider à se relever. L'avenir me dirait si je devais craindre pour mon intégrité. Pour l'heure, je me sentais apaisée. Au moins partiellement.

J'essayais de sonder son regard perçant, qui brillait de curiosité et de mille choses encore que je ne pouvais définir. Elle avait l'air intelligente. Et certainement pas étrangère la la douleur. Je reconnaissais cet éclat dans ces yeux. Je l'avais vu souvent. Alors pourquoi se comportait-elle comme une novice concernant sa survie?

"Qui es tu?"
Revenir en haut Aller en bas
Celeenya



Messages : 43
Date d'inscription : 23/09/2017

Feuille de personnage
Barre de vie:
Les portes de la ville Left_bar_bleue100/100Les portes de la ville Empty_bar_bleue  (100/100)

Les portes de la ville Empty
MessageSujet: Re: Les portes de la ville   Les portes de la ville Icon_minitimeMer 9 Sep - 2:30

J’avais capté son attention, elle n’a pas beaucoup réagis jusqu’à ce que j’eus fini les bandages...
Elle n’était pas un danger, pas dans cet état. Elle avait l’assurance des grands voyageurs, et j’avais besoin de connaître plus de gens différents. J’avais grandit dans un cirque, certes il y avait un peu de toutes les origines mais on avait tous la même passion, le même avenir, puis j’ai vécu avec Edia et on ne s’était pas mélangé malgré toutes nos découvertes...

« Qui es tu ? »

Qui je suis ? Ahhhh bonne question, on m’a amputé d’une partie et je la cherche...mais je ne puis lui confier quelque chose d’aussi important...

« Je parcours le monde....j’aimerais aider Shandelia » oui bon...je l’aide pas pour ses beaux yeux, mais pour mes intérêts personnels.

Je disais ça en me relevant et reculant d’un pas pour ne pas empiéter son espace vitale ni le mien. Son apparence n’était pas ce qu’il y avait de plus rassurant, mais je sais qu’il ne faut pas s’y arrêter. Son aura ne dégageait pour le moment aucune menace.

« Et toi ? Qu’est ce qui a mené tes pas par ici ? »
Revenir en haut Aller en bas
Du Clan de Lesath



Féminin Messages : 24
Date d'inscription : 30/08/2020
Localisation : Loin de son clan

Feuille de personnage
Barre de vie:
Les portes de la ville Left_bar_bleue100/100Les portes de la ville Empty_bar_bleue  (100/100)

Les portes de la ville Empty
MessageSujet: Re: Les portes de la ville   Les portes de la ville Icon_minitimeMer 9 Sep - 16:32

Parcourir le monde en assistant notre souverain dans le processus... C'était noble. Je devais le reconnaître.
J'avais besoin de cet accomplissement, et elle, certainement d'une récompense qui ne m'intéressait guère.

"Et toi? Qu'est-ce qui a mené t'es pas ici?"

La succession d'événements dans une suite logique et aussi ancestrale que l'histoire de mon Clan... C'était écrit. Ce chemin l'était au-moins.

"Je suis ici pour servir mon peuple et lui prouver ma valeur. C'est pourquoi je cherche à retrouver ce pétale."

J'aurais préféré faire route seule. Cependant... Elle avait les mêmes intérêts et je ne tenais pas particulièrement à la retrouver contre mon chemin. Après tout, jusqu'ici elle n'avait montré aucune hostilité et je n'ai pas le coeur à combattre ceux qui ne cherchent pas à m'éliminer.

Je grimaçais. Il faudrait donc négocier...

"Si tu cherches récompense pour le pétale, ce n'est pas mon dessein. Je n'empieterai pas sur ton territoire. Je ne veux que l'honneur de mon clan."

Si les grands esprits avaient mis cette étrange femme sur ma route, je devais leur faire confiance... N'est-ce pas?
Revenir en haut Aller en bas
Celeenya



Messages : 43
Date d'inscription : 23/09/2017

Feuille de personnage
Barre de vie:
Les portes de la ville Left_bar_bleue100/100Les portes de la ville Empty_bar_bleue  (100/100)

Les portes de la ville Empty
MessageSujet: Re: Les portes de la ville   Les portes de la ville Icon_minitimeJeu 10 Sep - 15:31

Elle ne voulait que l’honneur de son clan ? Étrange, vivre pour le regard des autres...
Il y avait sûrement une bonne raison, elle voyageait pour prouver sa valeur aux siens, et moi j’avais quitté les miens pour goûter à la liberté...

Peut être un signe du destin, je regardais les gens à côté, tous sans originalité a part le petit groupe que j’avais croisé tout à l’heure. Je me dis qu’il fallait que je reste avec elle pour mettre toutes les chances de mon côté.

Après tout, on trouve ce pétale, elle le montre aux autres, et après je le ramène à Shandelia et je demande un mage puissant, et si je trouve mon mage avant je me poserais....l’aventure avait été grisante, mais m’avait tout pris....

« Je l’appelle Celeenya, faisons route ensemble si ça te dit »
Revenir en haut Aller en bas
Du Clan de Lesath



Féminin Messages : 24
Date d'inscription : 30/08/2020
Localisation : Loin de son clan

Feuille de personnage
Barre de vie:
Les portes de la ville Left_bar_bleue100/100Les portes de la ville Empty_bar_bleue  (100/100)

Les portes de la ville Empty
MessageSujet: Re: Les portes de la ville   Les portes de la ville Icon_minitimeJeu 17 Sep - 6:06

J'avais bien entendu?

Elle m'avait vraiment donné son prénom? Juste comme cela? Je sondais profondément son expression désespérément franche et honnête. Je n'y decelais aucune ruse, pas le moindre mensonge.

Elle avait vraiment ...

Cette femme ne devait pas connaître la magie. Pas assez. C'était impossible.
Je maugréais intérieurement. Au moins j'avais la certitude qu'elle ne cherchait pas à me leurrer. C'était tout bonnemznt impensable.

Elle venait de m'offrir du pouvoir sur un plateau... Je ne connaissais pas ses coutumes mais elles étaient définitivement à mille lieues des miennes. Faisait-elle cela avait tous les étrangers qu'elle rencontrait? Comment pouvait-elle être encore en vie?

Le mystère qu'il enveloppait avait piqué ma curiosité.

Faire route ensemble.
Après tout. Pourquoi pas, nous avions le même but.
Elle ne me voulait aucun mal, en tout cas, je ne voyais pas comment cette fameuse Celeenya pourrait chercher à me blesser désormais.

Je devais cependant conserver un peu de méfiance et m'assurer de cette identité.
Prendre un peu de repos et partager la tâche que constituaient la survie et la protection me semblait pourtant intelligent.

Je me contentais de lui sourire;

"Entendu. Mais si tu n'y vois aucun inconvénient, je dois me fournir en armes."

Mon estomac gronda une nouvelle fois. Je grincais.

"Et en nourriture. J'ai assez d'or pour deux repas si tu le souhaites."
Revenir en haut Aller en bas
Amephobia

Amephobia

Masculin Messages : 20
Date d'inscription : 16/09/2020
Localisation : Bellys

Feuille de personnage
Barre de vie:
Les portes de la ville Left_bar_bleue100/100Les portes de la ville Empty_bar_bleue  (100/100)

Les portes de la ville Empty
MessageSujet: Re: Les portes de la ville   Les portes de la ville Icon_minitimeJeu 17 Sep - 17:24

Formidable, encore un village de mauvaise qualité je présume. Helaya... Hé, là, y'a des gueux. Il n'y avait qu'à voir les deux humanoïdes qui semblaient camper ici pour parler chiffons ou que sais-je encore. Mon regard s'attardait sur les pieds de l'une d'elles, bandés. Des pieds... nus ? Je sentis mon sang bouillir et fixai la capuche. Mmh. Bien trop couverte pour une Nymphe. Aucun risque. Ah, une main grise. Shadar-Kai, je suppose. Aucun intérêt. Sa comparse ne semblait pas Humaine non plus. Visage félin mais rien de mignon. Une Férale à coup sûr. C'était donc bien ce que j'imaginais : un village de péquenauds bien ancrés. Long soupir.
Mais je n'avais pas le choix. Je regardai le pommeau de ce qui était jadis mon épée, mes compétences à la forge n'avaient rien pu faire pour m'aider cette fois. Apparemment, planter son épée dans le mur en briques par rage pure n'avait pas été la meilleure idée qui soit. Elle en avait pourtant battu, des monstres... Mais les briques, ça ne passe pas.

Un panneau. Shandelia cherche son pétale blablabla. Il n'a donc pas encore été retrouvé. Tant mieux.
Mon ventre se mit à chanter. Mmh. Il est vrai que je n'avais pas mangé depuis un moment. J'entendais les deux chiffonnières parler repas. Parfait. Je n'aurais qu'à les suivre, elles étaient tellement implantées dans le décor que j'imaginais qu'elles étaient dans le coin depuis longue date. Inutile ainsi de chercher. De demander à des Nains ivrognes et sales, ou autres traines-guenilles immondes. Yeurk.

_________________
Les portes de la ville 200916011649855015
Revenir en haut Aller en bas
Celeenya



Messages : 43
Date d'inscription : 23/09/2017

Feuille de personnage
Barre de vie:
Les portes de la ville Left_bar_bleue100/100Les portes de la ville Empty_bar_bleue  (100/100)

Les portes de la ville Empty
MessageSujet: Re: Les portes de la ville   Les portes de la ville Icon_minitimeJeu 17 Sep - 20:39

Bien évidemment qu’il faut qu’elle ai une arme, hors de question de voyager avec un boulet qui m’aiderait pas.
Je ris en entendant son estomac réclamer un repas, ça devait faire un moment qu’elle n’avait mangé...
« bien sûr, sur les chemins il faudra se défendre, et prenons un repas, je prendrais quelques vivres pour la route »

Il y avait vraiment du monde qui circulait, et ça m’étonnait de voir si tôt dans la journée des gens déjà ivres...mais que faisaient ils de leur journée ?

Il y avait les gardes habituels, les paysans avec leur charrette et leur récoltes pour les vendre sûrement sur la place, dans les rues, où peut être une échoppe si ils ne liquiaident pas tout avant de reprendre leur labeur....une vie à la nature....

Quelques aventuriers reconnaissables, un se dénotait du lot, une aura....j’en frissonna...il dégageait quelque chose que je définirais comme attirant, mais non...c’est pas le bon mot...charme ? Pas encore plus...plus compliqué....

Je secoua la tête, et me tourna vers les portes, bon allons y
Je sens que ma compagne de route est méfiante, donc passons devant, mais gardons la distance de sécurité, hors portée de main, toujours sentir se qu’il se passe même dans notre dos...l’instinct

J’avançais « je suis déjà allée faire un tour à l’armurerie, je t’attendrais devant »

Les ruelles
Revenir en haut Aller en bas
Du Clan de Lesath



Féminin Messages : 24
Date d'inscription : 30/08/2020
Localisation : Loin de son clan

Feuille de personnage
Barre de vie:
Les portes de la ville Left_bar_bleue100/100Les portes de la ville Empty_bar_bleue  (100/100)

Les portes de la ville Empty
MessageSujet: Re: Les portes de la ville   Les portes de la ville Icon_minitimeDim 20 Sep - 19:58

Je me contentais de hocher la tête. Il me tardait de m'armer. Je doutais que la forge ou quoi que soit l'établissement qui proposait ces services conviennent tout à fait à ma demande mais à ce stade, la moindre lame serait considérée comme un trésor.

Il me tardait de sentir le manche lourd et rassurant dans ma main. J'aimais faire rouler mes dagues dans ma paume et caresser leur plat froid. J'avais abandonné la dernière dans la poitrine d'un mécréant et n'avais pas eu le courage de l'en déloger. Son corps avait roulé mollement jusqu'en bas de la colline. 

J'allais enfin pouvoir combler ce manque.

Je remarquais à peine la silhouette sombre qui serpentait entre les ombres alors que je m'introduisais dans plus attendre dans Les ruelles.
Revenir en haut Aller en bas
Amephobia

Amephobia

Masculin Messages : 20
Date d'inscription : 16/09/2020
Localisation : Bellys

Feuille de personnage
Barre de vie:
Les portes de la ville Left_bar_bleue100/100Les portes de la ville Empty_bar_bleue  (100/100)

Les portes de la ville Empty
MessageSujet: Re: Les portes de la ville   Les portes de la ville Icon_minitimeDim 20 Sep - 20:52

Mmh. D'après ce que j'avais pu entendre de la conversation, mes deux... guides... semblaient finalement s'être décidées pour l'armurerie. Qu'à cela ne tienne, il m'en fallait un passage de toute façon. Mais peut-être faudrait-il les prévenir que l'on y vendait de vraies armes, qu'il n'était pas question de se battre à coup de truites ou de tomates séchées. Aa... Arrêter de penser à la nourriture. Pitié. Se moquer des gens ouvre un appétit déjà en pleine liberté d'expression... Contentons-nous de les suivre. Je pinçai mes lèvres, frustré de devoir m'engouffrer dans une ville que je n'estimais déjà que très peu, et franchis ces... Comment appellent-ils ça ? Ah oui. Portes.

(Les ruelles)

_________________
Les portes de la ville 200916011649855015
Revenir en haut Aller en bas
Celeenya



Messages : 43
Date d'inscription : 23/09/2017

Feuille de personnage
Barre de vie:
Les portes de la ville Left_bar_bleue100/100Les portes de la ville Empty_bar_bleue  (100/100)

Les portes de la ville Empty
MessageSujet: Re: Les portes de la ville   Les portes de la ville Icon_minitimeJeu 24 Sep - 19:17

(Les ruelles)

Nous nous suivions toujours et comme pressenti il nous suivez

Sans le retourner, je lança « si tu comptes faire chemin avec nous, je m’appelle Celeenya, raconte nous un peu puce qui t’amène ici ? »

Continuant à avancer derrière l’enfant elfe
Le peuple se faisait moins nombreux vers les chemins
On respirait mieux
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Les portes de la ville Empty
MessageSujet: Re: Les portes de la ville   Les portes de la ville Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Les portes de la ville
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» le passage des portes des glaces
» Bordeaux 2010 - Un autre millésime de folie à nos portes ?
» [Astuce] Voir des caméra en direct ( parking , ville, ...)
» Portes-ouvertes de la 2.0
» Briançon petite ville grand renom

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Guren ~ Le pétale sacré du Lotus Rouge :: Guren :: Le Printemps d'Anjali :: Helaya-
Sauter vers: