Guren ~ Le pétale sacré du Lotus Rouge

Lorsque le Divin disparaîtra, le ciel s'assombrira et l'Harmonie deviendra Chaos...Qui a Guren se souvenait de cette antique prophétie ? Et pourtant...
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les portes de la ville

Aller en bas 
AuteurMessage
Game Master
Maître du Jeu
avatar

Masculin Messages : 184
Date d'inscription : 13/09/2017

Feuille de personnage
Barre de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Les portes de la ville   Mar 19 Sep - 4:07

Bien que le village ne soit pas très grand, les grandes arches encadrant les portes étaient impressionnantes. Les pierres étaient visibles, et le bois semblait si lourd, mais si vieux...Par instant, il aurait semblé qu'il pouvait parler, gardant en lui toutes les mémoires du passé...

C'est ici que tout commence.
Revenir en haut Aller en bas
http://guren.forumotion.asia
Rosae

avatar

Masculin Messages : 38
Date d'inscription : 18/09/2017

Feuille de personnage
Barre de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Les portes de la ville   Ven 15 Déc - 22:18

"Helaya. Pfu."

Je m'arrêtai un instant devant les portes imposantes de la petite ville qui se dressait devant moi et posai une main sur ma hanche. Pittoresque mais solide, cette entrée ne m'inspirait rien de bien flatteur. Mes pas m'avaient conduit bien loin de ma cité...et ceci se voyait. Vraiment. La noblesse et les roses ont laissé place à ce bourg de...paysans ?

"Hey, bougez de là, attention !"

Un sursaut, je me retrouvai sur le côté de la route, manquant d'être percuté par une charrette folle, transportant dieu sait quoi dans des tonneaux flétris. Certainement du vinaigre qu'ils devaient appeler ici "grand cru". Je riais intérieurement jusqu'à ce que mon regard se pose sur le bas de ma veste et mon pantalon. De...De la boue ! Ce mufle...De conducteur...A osé...Ruiner...Ma tenue ! De plus, je l'entendais pester au loin :

"On n'a pas idée de bloquer le passage comme ça, non ! 'Sont marteaux ces étrangers !"

D'une colère froide, je m'apprêtai à le suivre afin de lui exprimer mon ressenti à son égard, mais je fus stoppé par la vision d'un panneau d'affichage maladroitement planté d'un côté de la porte. Même ceci, ils n'étaient pas capable de le faire correctement, tss...
Rictus aux lèvres, je me dis qu'il était certainement...édifiant...de lire ce que ces rustres pouvaient bien afficher. J'étais déjà bien surpris qu'ils sachent écrire ! Une chèvre perdue, peut-être ? Un nain qui aurait égaré sa jambe de bois ? Oh non ! Je sais ! Un villageois serait par hasard tombé sur un morceau de savon et, pris de panique, il demanderait à quelqu'un de l'analyser pour savoir de quoi il s'agissait !
Mon sourire s'effaçait et mon regard s'assombrissait en voyant épinglé ce parchemin qui recouvrait tous les autres. Un message de notre Roi...Le pétale de Notre Lotus Sacré avait disparu, et la menace du chaos était présente, oppressante...Il fallait agir, le retrouver, et ainsi, il invitait chaque personne du Royaume à partir à sa recherche afin d'éviter le pire, et de sauvegarder à jamais l'Harmonie.
Ahaa...Shandelia était un roi magnifique, noble et délicat comme il n'y en a plus...Mais ce qu'il semblait exagérer ! Cela va, cela va, il va la retrouver sa fleur. Enfin...Si de manière infortuite je croisais ce pétale en cherchant MA fleur, peut-être pourrais-je le lui rendre...C'est toujours utile d'être dans les bons papiers du Souverain. Je me souvenais de tant de réceptions au manoir, aah c'était d'un ennui...Mère adorait cela.

"Les apparences, mon cher, les apparences !"

S'ils pouvaient voir ce qu'il se cache derrière certaines d'entre elles...
Un Nain boiteux passa à côté de moi, je pouffai. Finalement, une belle apparence, ce n'est pas si mal ! De toute évidence, mon Nain imaginaire avait retrouvé sa jambe de bois !
...Ceci dit, si ce pétale était si magique, il pourrait également être intéressant de le posséder, peut-être pourrait-il me conduire à Lui...

Bon. Ce n'est pas que je m'ennuie, mais la nuit commençait à tomber...J'aimais la nuit, elle m'enveloppait, me comprenait...Mais quelque chose me disait qu'ici, ce n'était guère la même ambiance que dans ma ville natale...Il me fallait trouver une auberge dans ce...village...

Sans conviction, je m'engouffrai dans les ruelles.

(Les ruelles)
Revenir en haut Aller en bas
Ko' Baasha-Ra
Conteuse
avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 20/09/2017

Feuille de personnage
Barre de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Les portes de la ville   Sam 16 Déc - 2:16

Le ciel se parait de gris, quand les derniers rayons de soleil disparurent, couronnés de rose. Je n'avais jamais pu observer de tels monument, les sédentaires avaient, décidément, de bien étranges coutumes. Les pierres transpiraient encore de chaleur diurne. Ils semblaient vouer aux minéraux un bien étrange culte. Sinon, pourquoi en avoir couvert leur sol? C'était bien trop bruyant pour marcher, et leur cité en semblait couverte.
J'aurais aimé arpenter leurs ruelles sous la pâleur de la lune, afin d'observer un peu plus leur manière de vivre. Cependant je ne souhaitais pour rien au monde entendre encore le bruit de mes sabots sur le pavé sec.
Une étrange silhouette venait de s'engouffrer dans la ville. Par Tanjii! Ce qu'ils pouvaient être lents! Un peuple qui marche! Pas un peuple qui piétine! Quelle était donc cette idée saugrenue de se porter sur deux jambes? Pourquoi avoir de s longs membres pour en user si mal? Ma réflexion se stoppa net lorsque mes yeux se posèrent sur un étrange panneau.
Pourquoi parlaient-ils ainsi? C'est ridicule. S'il vous faut narrez sur la pierre ou le bois, faites le donc avec des dessins! Et parlez donc avec votre corps. C'est pour cela que nous avons une voix!
On n'entends rien dans votre langage.

Malgré l'obscurité, je parvenais à lire l'écriteau en palpant les gravures de mes doigts.
"Avis à tous les citoyens. Votre Roi Shandelia requiert votre aide.
Une récompense sera offerte à celui ou celle qui rapportera à sa majesté, son précieux pétale"
Ces bipèdes, ont, décidément, une manière bien singulière de s'exprimer.
Notre Roi? Très peu pour moi! Je ne suis le sujet de personne! Et un pétale? En quoi, par Jez'Aar, un pétale pouvait-il tant perturber ce monarque?
Décidément, ils étaient tous bien étranges. J'avais croisé la route de peu de bipèdes. Mais tous semblaient singuliers.

J'en avais déjàa assez de ce peuple loufoque. Le bruit de mes pas m'empêchait de penser, alors, après une longue hésitation, j'abdiquais, et passais sous l'arche minérale sans savoir où mes sabots me guideraient cette fois.

(Les ruelles)[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Celeenya



Messages : 16
Date d'inscription : 23/09/2017

Feuille de personnage
Barre de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Les portes de la ville   Jeu 21 Déc - 6:47

Helaya...enfin, j'ai cru ne jamais arriver, je ne pensais pas que la ville était si loin.
Non mais quel est l'idiot aussi, qui n'a pas pensé à indiquer les distances sur les panneaux, ou dire "c'est par ici, mais vous pouvez toujours marcher"

Enfin, c'était fini...j'allais enfin avoir une vraie nuit, dans un vrai lit, le bonheur !

Les portes étaient géantes comparées a ma ville natale, et les amas des trois maisons croisées sur mon chemin n'avaient tout simplement pas de portes et murs pour les protéger des brigands extérieurs.

Le soleil avait depuis quelques minutes disparu à l'horizon, laissant un ciel encre et les étoiles plus visibles. Les gardes criaient que les portes allaient fermer, pourtant il y avait encore du monde qui se pressaient, se poussaient, genre on va leur claquer la porte dans le nez...des marchands avec leur charrettes, des femmes et leur panier, même un chasseur ramenant un gros cerf, sûrement pour en tirer un bon prix pour son cuir ou sa viande. Ahhh de la viande, il faudra que je mange quelque chose plus tard.
Quelques annonces, sur le côté des portes de bois usés, attirèrent mon attention...personne devant, un fermier cherchait une aide, un chat perdu...et à mon avis il reviendra pas vu la date, et ohhhh le Roi Shandelia, qui mets son parchemin sur la moitié des autres....cet homme était si beau, si intelligent et si délicat, mon dieu quel ange, que pouvait il bien avoir comme problème ?

Je parcourue l'annonce en travers...
Le...pétale....du Lotus...rouge...avait disparu....disparu quoi ?? Non, mais comment est ce qu'il a pu paumer un truc aussi précieux ?! C'est un moulin son château ? ><

Le pétale du lotus rouge...effectivement, si il a disparu c'est la merde...j'en avais entendu parler, il paraît que grâce à lui le monde vivait en harmonie, enfin il l'est encore. Et apparement personne ne s'inquiète...Hey ça veut dire qu'il est magique !

Peut être que si je le trouve il exaucera mon souhait ? Comme une lampe magique ! Après tout il apporte la paix pourquoi pas un vœu ? Mmh...pour que notre Roi nous demande de l'aide, c'est que ça doit quand même être grave...

En attendant, je rabaissa un peu ma capuche et m'engouffra dans les ruelles sombres et mouvementées de la ville.

Les ruelles
Revenir en haut Aller en bas
Rosae

avatar

Masculin Messages : 38
Date d'inscription : 18/09/2017

Feuille de personnage
Barre de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Les portes de la ville   Ven 22 Déc - 7:01

(Les ruelles)

Je passai sous ces grandes arches en bois, sous lesquelles il y avait toujours foule. Par expérience, je m'écartai, évitant ainsi de me faire percuter par tel ou tel badaud. Il me restait encore quelques traces de boue sur ma tenue, et c'était ainsi bien suffisant !
Parmi la foule, un étrange individu capé. Et bien...La population ne s'arrangeait pas, ici...

Je jetai un dernier coup d'oeil au panneau d'affichage, et lui tirai subitement la langue. Débrouille-toi, Shandelia ! Chacun ses problèmes ! Essaie de retrouver mon mage et nous verrons si je retrouve ton pétale ! Il n'y a pas de raison que ce ne soit que dans un seul sens !
Je secouai la tête, il fallait vraiment que je dorme, je n'étais plus dans mon état normal. Je vis un petit chemin me semblant agréable, et je décidai d'y faire un tour. Peut-être à ses alentours trouverais-je de quoi me poser un instant...

(Le chemin fleuri)
Revenir en haut Aller en bas
Ko' Baasha-Ra
Conteuse
avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 20/09/2017

Feuille de personnage
Barre de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Les portes de la ville   Ven 22 Déc - 7:29

(Les ruelles)
Vous devriez prendre plus soin de vos arrière mon sir. Il serait bien aisé pour une troupe de malfaiteur, de vous soulager d'une bourse. Surtout à proximité d'une telle agglomération. Ceci dit, il n'y avait pas grand chose à craindre des nains. Un bon tiers salivait déjà sur le sol pavé de la ville à cuver leur vin et les autres étaient bien trop occupés à imbiber leur fourrure dans leurs choppes mousseuses qu'à penser détrousser un passants mélancolique. Là n'était pas une mauvaise chose.

Qu'il me plaisait de sentir mes sabots s'enfoncer dans la terre meuble qui épousait mon pas en dévorant le bruit sec de mes sabots.

Je m'engouffrais donc un peu plus discrètement sur la route terreuse un peu plus adaptée à mon pas sourd et dynamique en espérant pouvoir converser avec mon compagnon de tablée.

Le chemin fleuri
Revenir en haut Aller en bas
Khalyra

avatar

Masculin Messages : 15
Date d'inscription : 24/09/2017

Feuille de personnage
Barre de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Les portes de la ville   Mer 27 Déc - 11:26

"Bon sang de saletés d'orties de..."

Oui, d'accord, j'étais peut-être légèrement agacé. Je savais que mes jambes me guideraient dans la bonne direction...Ah ! Elle était bien bonne, celle-là ! Il y a des jours où j'avalerais bien une potion de gifles. Qu'est-ce qui m'a pris...Jamais sorti de mon village et d'un coup, hop ! Partons seul, comme ça, sur un coup de tête, quelle bonne idée.
Tandis que je frottais légèrement ma peau pour la soulager, je lançai un regard plein de haine à mes agresseurs aux allures mentholées. Si vert et pourtant si fourbe. C'est comme si un lutin si accueillant vous attaquait ! Traîtres. Mmh ? Oui je suis herboriste, et alors ? Non, je n'ai pas dit que je détestais les orties, j'ai simplement une aversion pour elles. Oh, hey ! Un tavernier n'est pas obligé d'aimer absolument tous les plats, si ? Et bien moi, c'est pareil. J'ai mes préférences en matière de plantes, et concernant les orties, je les préfère en onguent, ou à défaut en salade. Je suis possessif : mon corps m'appartient et je refuse qu'elles flirtent avec pour le couvrir de leur amour. Ffff !
Je les regardais avec tant de méfiance, sans voir devant moi, que je manquais de peu de me faire arrêter net par un panneau d'affichage. Blablabla les Nains, oui, on s'en fiche...Ah ! Comment ai-je pu la manquer ! Je voyais accrochée une note de notre Roi vénéré, nous demandant de l'aider à retrouver son pétale d'harmonie. Enfin ! Enfin un endroit où l'on parlait de Shandelia ! J'avais l'impression d'avoir inventé cette légende. Ah si si, je vous assure. A marcher pendant des jours et des jours, en demandant aux gens s'ils sont au courant de ce qu'il se passe et pour seule réponse un regard de merlan frit, et alors, bien aviné, le merlan, c'était à se poser des questions.
Je levais la tête vers la grande arche qui encadraient les lourdes portes en bois, ouvertes. C'était pittoresque, et donc charmant. Je posai mes mains sur le bois et remerciai le chêne d'avoir accepté de se sacrifier pour le bien de notre communauté. Grâce à lui, des centaines, peut-être plus ? De personnes étaient protégées. Merci ami chêne. Tu resteras à jamais le plus Grand.

Soulagé d'avoir enfin de potentiels interlocuteurs, je m'engouffrais le pas joyeux dans les ruelles.

(Les ruelles)
Revenir en haut Aller en bas
Khalyra

avatar

Masculin Messages : 15
Date d'inscription : 24/09/2017

Feuille de personnage
Barre de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Les portes de la ville   Sam 13 Jan - 22:26

(Les ruelles)

Ces portes étaient définitivement impressionnantes ! Ils devaient beaucoup tenir à leur petite ville, je me demandais s'il y avait beaucoup d'attaques pour avoir besoin de telle protection. Braves arbres coupés pour le bien et la sûreté des humanoïdes...La nature était vraiment notre meilleure amie, j'espérais que les constructeurs ont remercié ces chênes comme il se doit ! Il y a d'ailleurs bien longtemps que je n'ai pas construit d'abri à écureuils ! Si, ils aiment s'y blottir, et lorsqu'ils se font "chasser" de leur maison lorsque l'arbre est coupé, ils sont heureux de pouvoir s'y réfugier. Vous savez ce que j'aime le plus chez ces animaux ? Non, ce n'est pas leur pelage soyeux ou leur queue touffue, ravissants au demeurant, ce sont leurs petites pattes. Ils étaient d'une telle habilité ! Ils tournaient leurs noisettes en tous sens avec une rapidité et une dextérité que je leur enviais. Si seulement je pouvais être aussi véloce en préparant mes potions. Si j'essayais d'être aussi vif qu'eux, ce serait un coup de faire un tricot de mes doigts et de tout renverser, quelle perte ! Un jour, je saurai faire une potion de métamorphe....Mais je n'en suis pas encore là, je crois que je n'ai pas encore atteint ce niveau ! Comment ça, c'est une évidence ? Je ne vous permets pas, vous ne m'avez encore jamais vu à l'oeuvre ! Gougnafiers !
Ffff j'en ai assez entendu. Je préfère me préoccuper du beau chemin serpentant devant moi...

(Le chemin fleuri)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les portes de la ville   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les portes de la ville
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Guren ~ Le pétale sacré du Lotus Rouge :: Guren :: Le Printemps d'Anjali :: Helaya-
Sauter vers: